L'Ordre des Chartreux

Présentation rapide

Qu'est-ce que la Chartreuse ?

  • Un massif montagneux dans les Alpes françaises, situé entre Grenoble et Chambéry.
  • L'Ordre érémitique des chartreux, qui fut fondé au creux de ce massif en 1084.
  • Une liqueur à base de plantes fabriquée par les moines chartreux.

Les pages qui vont suivre vous mènent à la découverte du monde peu connu des chartreux…

L'Ordre des chartreux

Cet Ordre a été fondé par saint Bruno en 1084 et comprend une branche masculine et une branche féminine.

Actuellement, l'Ordre se compose d'environ 450 moines et moniales qui mènent une vie solitaire au cœur de l'Église ; il comporte 24 maisons sur trois continents, toutes dédiées exclusivement à la vie contemplative.

Des moines contemplatifs

Les chartreux consacrent entièrement leur vie à la prière et à la recherche de Dieu dans le secret du cœur. Ils intercèdent pour l'Église et pour le salut du monde entier. Leur vie s'équilibre autour de trois axes :

  • le silence, la solitude, la garde de la cellule
  • la prière commune à l'Église, trois fois par jour, ainsi que quelques rencontres fraternelles
  • une liturgie propre, adaptée à leur style de vie et leur petit nombre

Séparés du monde

« Séparés de tous, nous sommes unis à tous car c'est au nom de tous que nous nous tenons en présence du Dieu vivant. »
Statuts 34.2

Leur solitude implique la séparation du monde, réalisée par la clôture. Cela se traduit, entre autres, par :

  • le renoncement à tout accueil et à tout apostolat extérieur
  • aucun, sinon peu de contacts direct avec les médias
  • des visites limitées à la plus proche famille, une ou deux fois par an
  • une sortie communautaire toutes les semaines pour une bonne promenade ("spaciement").

Le Christ,
Voie, Vérité, et Vie

« Ego sum via, et veritas, et vita. Nemo venit ad Patrem, nisi per me. »

« Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par moi. »

Jn 14, 6

« […] le Christ, Verbe du Père, depuis toujours a choisi par l'Esprit Saint des hommes pour les mener en solitude et se les unir dans un amour intime. »
Statuts 1.1

C'est à cet appel que les Chartreux souhaitent répondre.

La vie solitaire

« Notre application principale et notre vocation sont de vaquer au silence et à la solitude de la cellule. […] Là, souvent l'âme s'unit au Verbe de Dieu, l'épouse à l'Epoux, la terre au ciel, l'humain au divin. »
Statuts 4.1

Tous vivent une vie de prière et de travail très solitaire, en cellule pour les uns, et davantage dédiée aux tâches quotidiennes dans le monastère pour les autres.

Prière, méditation et travail se succèdent avec une grande régularité, au rythme de l'année liturgique et des saisons.

La vie communautaire

« La grâce du Saint Esprit rassemble les solitaires pour en faire une communion dans l'amour, à l'image de L'Eglise, une et répandue en tout lieu. »
Statuts 21.1

La solitude des chartreux n'est pas totale, mais s'équilibre par une part de vie communautaire, en particulier lors de l'Eucharistie conventuelle, la longue veillée nocturne et les Vêpres.

Le dimanche l'union des cœurs s'exprime davantage et reçoit un réconfort dans le repas pris en commun et la récréation ; la promenade permet à la fois les rencontres fraternelles et le délassement au contact d'une nature sauvage.

La vie matérielle

Si les chartreux ont quitté le monde, ils ne se soustraient pas pour autant à la condition humaine commune à tout être humain; ils doivent donc subvenir à tous les besoins d'une vie caractérisée par la pauvreté et l'austérité.

Les Frères dans leurs obédiences et, dans une moindre mesure, les Pères en cellule, contribuent ensemble à la bonne marche de la communauté.

Chaque communauté est économiquement autonome et assure généralement sa subsistance par des travaux dans le secteur agricole ou le petit artisanat, ainsi que par les offrandes d'intentions de messe.

Au niveau de l'Ordre cependant, il existe un système de péréquation qui permet aux plus munis de soutenir les plus pauvres, grâce notamment aux revenus de la fabrication de la liqueur.

Marie,
mère et modèle des Chartreux

Sous l'abri de votre miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu
Ne méprisez pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve,
Mais de tous les dangers, délivrez-nous toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.

Sub tuum praesidium confugimus, Sancta Dei Genitrix,
Nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus,
Sed a periculis cunctis libera nos semper,
Virgo gloriosa et benedicta.

© 1998-2017 L'Ordre des Chartreux • AccessibilitéInformations légalesContact