L'Ordre des Chartreux

Nous désapprouvons

Nous désapprouvons formellement le contenu de l'article de la Croix paru le 10 mai 2019, contenant une interview de Bertrand et Marika Thomas ainsi que quelques autres personnes, qui s'est déroulé à la chartreuse de Sélignac, une chartreuse qui n'a plus actuellement de communauté monastique. Les personnes qui s'expriment dans cet article sont seules responsables de leurs propos qui ne reflètent aucunement la pensée de l'Ordre. Cela devrait être évident, mais le début de l’article qui souligne fortement le lieu de la rencontre pourrait laisser entendre que nous partageons leur vision. Pour ne laisser aucun doute, il est de mon devoir de faire savoir que nous désapprouvons ces propos.

Les chartreux sont au courant des drames actuels qui secouent l'Église et s’associent par la prière à tous ceux qui disent : Plus jamais cela, depuis le pape François jusqu'à ceux qui préfèrent quitter l'Église. Mais ceci ne nous empêche aucunement de continuer à croire à la réalité à la fois humaine et divine d'une Église Corps du Christ, constituée d'hommes réels et donc pécheurs. Il ne nous appartient pas de savoir ce qu'il faut faire pour réparer l'Église, d'autres ont reçu cette mission. La nôtre est de nous réformer nous-mêmes pour que le Corps de l'Église en reçoive le fruit, selon l'adage qui veut que toute âme qui s'élève, élève le monde, et de prier pour que les personnes qui ont des décisions à prendre aient la lumière et le courage pour le faire.

Cela ne justifie pas pour autant d'accepter des accusations sans fondement. Il est faux par exemple de laisser entendre que c'est l'Église qui a fait retirer le documentaire d'Arte, c'est un prêtre allemand qui s'est reconnu dans un des scandales dévoilés et, estimant être reconnaissable, a déposé une plainte devant un tribunal civil qui a pris la décision. L'Église n'y est strictement pour rien. Voir l'article ici.

Nous adhérons totalement au Magistère de l’Eglise, et entre autres à l’enseignement du Pape saint Paul VI dans l’encyclique “Humanae vitae”. Comment peut-on parler de “désacraliser” le sacerdoce quand le mot même de sacerdoce comporte le terme “sacer-sacré” ? Un dernier point qui fait mal est le dernier sous-titre qui associe ciboire et tralala. Nous sommes blessés par cette manière indigne de parler d’un des plus grands mystères de notre foi, le mystère du don que Jésus nous a fait de son corps et de son sang.

Plus globalement, un telle interview n'aurait jamais dû avoir lieu dans une chartreuse, même s'il ne s'agit plus d'une communauté monastique. Quand saint Bruno fut appelé à Rome par le pape, il y a trouvé une actualité brûlante et importante, il était justement question de réparer l'Église. Il a convaincu le pape que ce n'était pas son rôle et de ce qu'il fit pendant un an à Rome aucune trace n'est restée. De la période italienne de sa vie, l'histoire n'a retenu que sa solitude avec ses frères et son silence.

Grande Chartreuse, le 12 mai 2019.

Dom Dysmas de Lassus, Prieur de Chartreuse

Contact : .

© 1998-2019 L'Ordre des Chartreux • AccessibilitéInformations légalesContact